martes, 19 de agosto de 2008

Au bagne. Albert Londres

C'était Cayenne.

LITTÉRATURE DE TATOUÉS

Je me retournai. Les deux qui m’avaient fait passer le frisson dans le dos offraient aussi de la lecture. Sur l’un trois lignes imprimées en pleine poitrine :

Le Passé m’a trompé,
Le Présent me tourmente,
L’Avenir m’épouvante.

Il me laissa lire et relire, ramant en cadence.

Le second n’avait qu’un mot sur le cou : « Amen. »

— C’est un ancien curé, dit l’amiral.

No hay comentarios:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...