martes, 15 de diciembre de 2009

La noyée. Serge Gainsbourg



Tu t'en vas à la dérive
Sur la rivière du souvenir
Et moi, courant sur la rive,
Je te crie de revenir
Mais, lentement, tu t'éloignes
Et dans ma course éperdue,
Peu à peu, je te regagne
Un peu de terrain perdu.

De temps en temps, tu t'enfonces
Dans le liquide mouvant
Ou bien, frôlant quelques ronces,
Tu hésites et tu m'attends
En te cachant la figure
Dans ta robe retroussée,
De peur que ne te défigurent
Et la honte et les regrets.

Tu n'es plus qu'une pauvre épave,
Chienne crevée au fil de l'eau
Mais je reste ton esclave
Et plonge dans le ruisseau
Quand le souvenir s'arrête
Et l'océan de l'oubli,
Brisant nos cœurs et nos têtes,
À jamais, nous réunit.

La noyée. Serge Gainsbourg. INA

4 comentarios:

miette dijo...

Bonita letra, sí señor!

jlmartin63 dijo...

la letra y la música! si me tuviera que quedar con una de Gainsbourg, puede que fuera ésta... (por cierto, ¿conoces la versión de Anna Karina?)

jlmartin63 dijo...

Corrección: si tuviera que quedarme con una, me quedaría con ésta.
http://jlmartin63.blogspot.com/2008/05/ces-petits-riens-serge-gainsbourg.html

miette dijo...

No, no la conozco. La verdad es que a la Karina la he visto mucho pero escuchado poco, solo en los films, ah, y en Bande à part se arranca con un tema que apenas recuerdo, tendré que volver a verla.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...